Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de L’Environnement de *guyane*

CAUE de GUYANE

13, avenue Léopold Héder
97300 CAYENNE
Tel : 0594 31 42 82

caue973@orange.fr
> Contactez le CAUE

Media

Films Publication

photo kourou cahiers DSA

Cahier du DSA et du DPEA 2016-2017 Ecole d’architecture de la ville & des territoires à Marne la Vallée

Cahiers du DSA d’architecte-urbaniste et du DPEA architecture post-carbone 2016– 2017 École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée.Kourou, le futur d’une « ville spatiale » amazonienne. Mady Diallo,Adrien leclerc, Loic Tatinclaux Alexis De la Taille, Odile Pécheux .

Kourou, le futur d’une « ville spatiale » amazonienne

A la recherche d’une cohérence urbaine et territoriale

Commandité par la Direction des affaires culturelles de Guyane, ce travail est le dernier d’un cycle de quatre études menées conjointement par le DSA d’architecte urbaniste et le DPEA architecture post-carbone sur le territoire d’outre-mer. Il s’intéresse au développement de la « ville spatiale » de Kourou, quatrième ville la plus peuplée du département. Autrefois développée autour de son bagne, cette cité est aujourd’hui connue pour le Centre spatial guyanais (CSG) implanté dans les années 1960 et qui a été, et est encore, le principal moteur d’expansion de la ville.
Cette étude explore de nouvelles façons de développer la ville guyanaise à plusieurs échelles de cadrage, allant de son territoire élargi à l’échelle intime de l’habitat. Elle souhaite redonner une cohérence urbaine globale, et une responsabilité écologique et sociale, à l’expansion de ce que l’on pourrait considérer comme le « satellite », à la fois spatial et fonctionnel du CSG. À la recherche d’une « écomodernité guyanaise » et d’un futur urbain désirable appropriable par tous, la stratégie inscrit l’évolution de la ville à celle de l’ensemble du littoral maritime, s’appuie sur les logiques paysagères présentes, et s’attache à mettre en lien la force de l’intervention institutionnelle et la richesse des habitus locaux.

 

lecture en ligne

Lire la suite

large

Cahier du DSA et du DPEA 2015-2016 Ecole d’architecture de la ville & des territoires à Marne la Vallée

Cahiers du DSA d’architecte-urbaniste et du DPEA architecture post-carbone 2015 – 2016 École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée De l’infrastructure continue aux micro-réseaux guyanais Gaëtan Amossé, Camille Grandry, Charlotte Greset, Pauline Grolleron, Tatiana Rodrigues, Étienne Savey, Claire Vernhes

De l’infrastructure continue aux micro-réseaux guyanais.

A la recherche d’un modèle soutenable au travers des systèmes et cycles du Maroni .

Cette étude traite du territoire de la Guyane et entame une réflexion sur les perspectives de son aménagement à l’horizon 2030.
Elle propose de porter sur le département un regard nouveau, loin des clichés et des préconceptions métropolitaines qui considéreraient que ce dernier aurait
en quelque sorte « un retard à rattraper ». Si sur ce territoire, le discours prédominant insiste sur la nécessité d’agir vite, du fait de la forte croissance démographique et des besoins qui y sont sous-jacents (infrastructures, équipements, logements, emplois, etc.), il semble néanmoins pertinent de se référer aux systèmes déjà en  présence, qu’il s’agisse de procédés traditionnels ou contemporains extraits du quotidien des habitants, ou encore « d’écosystèmes » relevant du paysage et de la géographie environnants.

La Guyane gagnerait à être pensée comme un territoire français « avant-gardiste », non seulement en capacité de subvenir à l’ensemble de ses besoins, mais également en mesure de développer et de valoriser ses systèmes résilients, bien en amont d’une transition énergétique globale. Ce travail propose une démarche expérimentale sur le bourg de Maripasoula à travers plusieurs scénarii d’usage. Les propositions présentées dans cette étude vont toutes dans le sens d’un développement endogène du territoire maronien. D’une certaine manière, Maripasoula et ses bourgs satellites sont tous en mesure de redynamiser leur économie et de subvenir à leurs besoins alimentaires, énergétiques et matériels, indépendamment de l’avènement de la route du Maroni.

lecture en ligne

 

 

Lire la suite

Dessins D’orville Léonço

Dessins D.Léonço0015

ISIAH

Dessins D.Léonço0001

AYIDHA

Dessins D.Léonço0002

AAYNN

Dessins D.Léonço0003

LOHANN

Dessins D.Léonço0004

YANIS

Dessins D.Léonço0005

BAYRO

Dessins D.Léonço0006

UAP

Dessins D.Léonço0007

NOCLYANNE

Dessins D.Léonço0008

LI- ANNA

Dessins D.Léonço0009

WOODLOVE

Dessins D.Léonço0010

ANTONIO

Dessins D.Léonço0011

ALAÏNA

Dessins D.Léonço0012

ADAMAO

Dessins D.Léonço0013

CAÏRONE

Dessins D.Léonço0014

AYLA

Dessins D.Léonço0016

KENU

Dessins D.Léonço0017

LOUHHN

 

Lire la suite

large

Cahier du DSA d’architecture -urbaniste et du DPEA architecture post -carbone 2016-2017

Cahiers du DSA d’architecte-urbaniste Saint-Laurent du Maroni Axel Chifflet, Nadine Durra, École d’architecture et du DPEA architecture post-carbone À la recherche d’un modèle Mady Diallo, Joan Gaudin, de la ville & des territoires 2016 – 2017 de développement flexible Adrien Leclerc, Julie Pallard, à Marne-la-Vallée d’une ville européenne tropicale Odile Pécheux

Saint-laurent du Maroni

A la recherche d’un modèle de développement flexible d’une ville européenne tropicale.

Mandaté par la Direction des affaires culturelles de Guyane, ce travail s’insère à la troisième place d’un cycle de quatre études sur la Guyane menées conjointement par le DSA d’archite-urbaniste et le DPEA architecture post-carbone. Il traite du développement de Saint-Laurent du Maroni, à la fois ville frontière et ville mosaique, ancienne capitale du bagne et plus grande agglomération de l’Ouest guyanais.

Forte des expériences précédentes, cette recherche s’attache à révéler les potentiels du territoire en prenant appui sur ses singularités culturelles et géographiques. Conscient des enjeux démographiques de la région, mais aussi du défi énergétique auquel devra faire face le Bas-Maroni ces prochaines années, les propositions s’orientent vers la perspective d’un territoire endogène capable de subvenir à ses besoins. Par un travail à plusieurs échelles, l’étude explore différentes problématiques comme la répartition des lieux de productions , le dessin des infrastructures, la gestion d’un quartier auto-construit ou la mise en place de nouvelles architectures. C’est par l’implication des habitants à chacune des échelles que l’étude suggère un futur désirable et appropriable par les membres de cette société multiethnique en construction.

 

lecture en ligne

Lire la suite

cahier DSA

Cahier du DSA et du DPEA 2015-2016 Ecole d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-vallée.

Cahiers du DSA d’architecte-urbaniste et du DPEA architecture post-carbone 2015 – 2016 École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée L’île de Cayenne, un archipel ville-nature autosuffisant Florian Arrivault, Manon Besançon, Morgane Besse, Paul Chevalier, Pauline Grolleron, Anys Merhoum, Jérémy Serrurier et Guillaume Sicard

L’île de Cayenne , un archipel ville-nature auto-suffisant.

Quel modèle soutenable pour accompagner l’accroissement de population à l’horizon 2040?

L’île de Cayenne est le centre administratif, décisionnel, universitaire et démographique de la Guyane . Entité géographique unique de la récente collectivité territoriale, elle présente une large variété de paysages bâtis e t naturels où cohabitent une grande diversité de nationalités et de cultures. A l’instar de l’ensemble de la Guyane, Cayenne et son île sont sujettes à des problématiques démographiques environnementales et énergétiques qui posent la question de son développement à l’horizon 2040.

Deuxième commande d’un cycle de quatre commandes, toutes émise par la Direction régionale des affaires culturelles, cette étude est conjointement réalisée par les étudiants du DSA d’architecture -urbaniste et du DPEA d’architecture Post carbone. Elle traduit la volonté de traiter transversalement les problématiques de développement durable et de l’aménagement du territoire.

Ce travail prospectif illustre une alternative au modèle proposé par les documents d’urbanisme en vigueur.Il défend le postulat que l’augmentation de la population n’implique pas systématiquement une destruction d’espaces naturels et une consommation d’énergies fossiles toujours plus importante . L’étude réinterprète les ressources dormantes du territoire afin de faire émerger une autre vision de l’île de Cayenne. Véritable ville- nature équatoriales , la capitale assume de nouvelles manières exemplaires d’habiter ses paysages naturels et bâtis .Rendu productif, plus résiliant et endogène , le territoire revêt le rôle d’un pôle majeur d’expérimentation et d’avant-garde à l’échelle de toute la Guyane.

 

lecture en ligne

Lire la suite

page de couverture remèdes businengue

Remèdes businengue – businengue deesi

Ce livret présente les principales plantes utilisées en automédication à la Charbonière , village businengue de Saint-Laurent -du Maroni (Guyane Française), telles qu’elles sont ressorties de nos enquêtes semi-quantitatives TRAMAZ, selon laa méthodologie TRAMIL.

L’objectif de cette publication est avant tout la restitution des résultats de la recherche auprès des habitants de la Charbonière, mais aussi une meilleure connaissance par le public de ces modes d’usages e la nature extrêmement riches chez les populations businengue.

La version bilingue, et nous saluons ici le travail remarquable des traducteurs, est une manière de souligner l’importance des langues régionales, notamment dans l’apprentissage de la lecture chez les enfants.

Souhaitons que cet ouvrage donne envie aux jeunes de se réapproprier les connaissances de leurs ancêtres sur la nature.

Auteur : Marie Fleury -Pascal Sele

illustré par les enfants de l’école Toussaint Louverture & Jean-Pierrre Penez

Lire la suite

bibliotheque-wayana

Remèdes Wayana- Wayana epit

Cet ouvrage présente les principaux remèdes de la phytothérapie familiale wayana. Il a été réalisé en étroite collaboration avec la population des villages de Taluhwen et d’Antécum pata (Litani, Guyane française), avant tout dans un souci de restitution de nos enquêtes ethnobotaniques (TRAMAZ) en particulier auprès des enfants, pour qu’ils n’oublient pas le savoir de leurs parents et grands-parents. Il a été pensé pour être accessible selon différents niveaux de lecture : l’iconographie et les textes en français et wayana, permettent à chacun d’y puiser des informations sur les plantes médicinales employées par ces Amérindiens vivant en étroit contact avec la forêt tropicale. Les savoirs et savoir-faire présentés sont ainsi accessibles au public tout en confirmant leur appartenance au patrimoine wayana.

Auteur : Marie Fleury

illustré par les enfants de l’école d’Antecume Pata & Jean-Pierre Penez

Lire la suite

CVT_Ce-qui-reste-en-foret_499

Ce qui reste en Forêt

Un homme a disparu. Aux abords de la station scientifique de Japigny, en pleine forêt amazonienne, les équipes de la gendarmerie sont à sa recherche. Le temps presse. Dans ce milieu hostile, la survie d’un homme seul est une question d’heures. Guidés par des coups réguliers portés sur un arbre, technique de survie enseignée à tout nouvel arrivant, les gendarmes ont la stupeur de découvrir un cadavre. Un cadavre en pleine forêt, dont le légiste ne va pas tarder à découvrir qu’il a les poumons remplis d’eau. Qui a noyé Serge Feuerstein ? Pourquoi avoir traîné son corps jusqu’à ce gouffre dissimulé dans les arbres ? Et qui a guidé les gendarmes jusque-là ? Les orpailleurs dont le chantier clandestin est installé non loin se sont-ils attaqués au chercheur ? La découverte énigmatique en Guyane d’une dépouille d’albatros, oiseau des terres australes, a-t-elle un lien avec la mort du naturaliste ? Le capitaine Anato et le lieutenant Vacaresse sont confrontés à un faisceau d’éléments contradictoires et une nouvelle tragédie ne va pas tarder à compliquer davantage leurs investigations. Sous le choc de la révélation de l’existence d’un frère inconnu, Anato est plus que jamais déchiré entre les conflits d’ordre personnel et les turbulences d’une enquête qui répand le chaos.
Colin Niel signe un roman prenant, tendu de fausses pistes, dans lequel l’intrigue policière croise le récit d’aventure sur l’un des derniers territoires vierges de la planète.

 Auteur Colin Niel :

Ingénieur en environnement spécialisé dans la préservation de la biodiversité , Colin Niel a travaillé en Guyane durant plusieurs années . Il est l’auteur d’un roman remarqué paru en 2012 aux éditions de Rouergue, « les hamacs de carton ».

Lire la suite

70119797_0

Amazonie, les 12 travaux des civilisations précolombiennes

Découvrez la véritable histoire des premiers habitants de la plus grande forêt tropicale !

À quoi ressemblaient les sociétés d’Amazonie avant l’arrivée des Européens ? Ce que nous croyons en savoir tient plus souvent du mythe que de la réalité…

Peuplement, domestication, innovations, échanges à longue distance, rituels funéraires, parures, cannibalisme… sont autant de pans d’une histoire humaine encore méconnue. Ils sont ici abordés en prenant comme fil conducteur les célèbres douze travaux d’Hercule, car, dans la démesure de la grande forêt de pluie, les peuples du passé ont bel et bien accompli une œuvre de géant digne du demi-dieu ! Les écuries d’Augias nous renvoient ainsi aux terrassements colossaux qu’ont mis en évidence les archéologues, la biche de Cyrénée aux innombrables innovations technologiques que l’on pensait autrefois être l’apanage des Andes, ou les pommes d’or des Hespérides à l’extraordinaire fertilité de la fameuse « terra preta » qui intrigue tant les agronomes. Quant aux oiseaux de Stymphale, ils sont un symbole, hélas terrifiant, du chaos que provoqua la conquête européenne…

Ce véritable voyage scientifique, nourri des connaissances les plus récentes en archéologie, mais aussi en ethnologie, géographie, écologie ou botanique, invite à en finir avec les idées reçues sur des cultures indigènes puissamment originales et livre un magnifique plaidoyer pour la plus grande forêt tropicale du monde, aujourd’hui en danger.

Stéphen Rostain est directeur de recherche au CNRS. Il est le premier archéologue français à s’être spécialisé sur l’Amazonie, où il a vécu une partie de sa vie. Il a organisé de nombreuses recherches dans différents pays – Guyane française, Surinam, Équateur, ou encore Aruba, au large du Venezuela – et publié plus de 200 articles et ouvrages en différentes langues sur ses travaux.

Lire la suite

patrimoine_guyane

Patrimoine de Guyane 1900-1940

Cette plaquette aborde l’évolution de l’urbanisme des villes de Cayenne, de Saint Laurent du Maroni et de Mana et présente quelques exemples de maisons urbaines, de communes, rurales et des bâtiments publics de la première moitié du XXème siècle. Des photographies et plans illustrent cette brochure.

En consultation au CAUE

Document réalisé par P. Leber et G. Sabatier – 44 p. – CAUE de Guyane (Sans Date)

Lire la suite

relevé maison rurale NB

Cases, carbets, demeures : habiter guyanais

Une réalisation du CAUE de Guyane et du Conseil Régional des Clubs UNESCO de Guyane (CRCUG) 

Dans le cadre du mois de la mémoire qui s’est déroulé du 10 mai au 10 juin 2007, le CAUE a réalisé un film sur les apports de l’esclavage dans l’architecture guyanaise. Le film se déroule en quatre chapitres, balayant ainsi les apports amérindiens et businenge dans l’architecture traditionnelle créole pour finir sur les influences constatées dans l’habitat contemporain.

 

https://www.youtube.com/watch?v=WN8tYIXUoTU

 Durée : 8 mn30

Lire la suite

extrait doudou et choupinette

Les aventures de Doudou et Choupinette

Jeune couple avec un enfant en bas âge, Doudou et Choupinette vivent dans un appartement à Cayenne. Choupinette a décidé de changer de domicile et veut construire une maison pour sa petite famille. Réticent au début, Doudou est peu à peu conquis par l’aventure de la construction d’une maison individuelle.

Sur un mode ludique, cette bande dessinée retrace les péripéties auxquelles font face tous ceux qui, un jour, décident de faire construire let maison en Guyane. Trouver un terrain, choisir un constructeur, avec ou sans architecte, mettre en place le financement, faire la demande permis de construire.. Autant de questions que se posent Doudou et Choupinette.

En consultation et en vente au CAUE au prix de 10 €

Textes de Rémi Auburtin – Dessins d’Olivier Copin – 37 p. – Ibis Rouges éditions (2010)

 

Lire la suite

chemins_guyane

Chemins de Guyane

Atlas de paysages autant que précis typologique dressé par une série de cartes et dessins, « Chemins de Guyane » est mené par un récit de lettres échangées entre les membres d’une famille guyanaise dont certains découvrent le pays. C’est une invite à la découverte des sites du littoral nord-amazonien.

En consultation et en vente au CAUE au prix de 20 €

Textes de Christophe Piana et de Rémi Auburtin – Dessins de Gaëlle et Gwendal le Port – 79 p. – Ibis Rouges éditions (2006)

Lire la suite

case_mo_peyi

Case Mo Pei

Publié par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la Guyane,  cet ouvrage est une invitation à découvrir la ville créole, découverte qui se décline en trois lectures : avant tout, celle de l’ambiance des rues à travers les dessins ; puis celle d’un récit sur une ville dont les éléments d’antan se dégradent ; enfin une lecture avec les yeux de l’architecte.

Textes de Myrtho et Rémi Auburtin – Dessins de Claudie Bidault – 93p. – Ibis Rouges éditions (2000)

En consultation au CAUE et en vente dans les librairies

 

Lire la suite

architecture_couleur

Architecture et couleurs en Guyane

Ce guide pour la mise en couleur des maisons traditionnelles guyanaises permet à l’usager de choisir les teintes définitives en utilisant les possibilités de six groupes d’accords. Il aborde succinctement la théorie des couleurs, permettant de comprendre les effets induits. Il s’adresse autant aux concepteurs qu’aux propriétaires de maisons anciennes.

 

En consultation au CAUE

 

Textes, dessins et photos de Rémi Auburtin 10 p. – CAUE de Guyane/DRAC/SDAP Guyane (2007)

 architecture_couleur_guyane

Lire la suite

Rondelle CD film paysages MODIF GIMP

Nos paysages de Guyane

Une réalisation du CAUE de Guyane avec le soutien financier de la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement de Guyane.
Ce film est une invitation à la découverte de la Guyane, à travers ses paysages, du fleuve Maroni à l’ouest au fleuve l’Oyapock a l’est en passant par la mosaïque littorale et la forêt monumentale. Au-delà de la rencontre de ces lieux et de leurs ambiances si singulières, le film fait apparaître également les relations entre l’immensité paysagère et la diversité de la population guyanaise, mosaïque humaine, dont la perception du paysage est extrêmement variée.

Retrouvez l’atlas des paysages de Guyane qui a inspiré la réalisation de ce film sur : www.paysagesdeguyane.fr

Lire la suite